emploisleschasseursdemploi

Être cadre : tout connaître de ce statut

En entreprise, les collaborateurs sont généralement désignés par le terme « salariés ». Les salariés vont représenter l’ensemble de la masse salariale sans prendre en compte le ou les dirigeant(s) non salarié(s) ou bien les prestataires externes et autres qui ne sont pas liés à l’entreprise par un contrat de travail. Parmi les salariés d’une entreprise, plusieurs statuts sont possibles :
  • Ouvriers : ouvrier en bâtiment, ouvrier sur une chaîne de montage dans l'automobile
  • ETAM (Employés, Techniciens, Agents de Maîtrise) : Comptable, Technicien bureau d’études, Agent de transit…
  • Cadres : Directeur administratif et financier, Responsable export, Directeur commercial Le statut de cadre se trouve hiérarchiquement au-dessus de l’ouvrier et de l’ETAM.

Dans cet article, nous allons vous présenter le statut de cadre, ses avantages, ses inconvénients et les passerelles possibles pour le devenir.

Que signifie être cadre ?

Légalement, il n’existe aucune définition d’un cadre. Cependant, l’organisation internationale du travail définit le cadre comme une personne qui a accompli une formation professionnelle ou un enseignement de niveau supérieur ou qui possède une expertise reconnue équivalente dans un domaine administratif, technique ou scientifique ; et comme une personne qui exerce des fonctions salariales à caractère intellectuel nécessitant un niveau relativement élevé de responsabilité.

Être cadre signifie être lié à une société par un contrat de travail stipulant précisément ce statut. Le cadre représente une partie des salariés de l’entreprise. 

La différence entre le statut cadre et les autres statuts possibles au sein d’une organisation va être visible sur plusieurs aspects comme la rémunération, le niveau de responsabilité, le diplôme, la flexibilité dans le travail et les missions, la procession de compétences supérieures ou rares… 

Lors de son recrutement, le cadre aura une période d’essai plus longue qu’un non-cadre. En effet, le cadre aura une période d’essai de 4 mois renouvelable 1 fois soit une durée totale de 8 mois au total. La durée prolongée de la période d’essai est cohérente avec l’enjeu que peut représenter l’embauche d’un nouveau collaborateur cadre.
Pour l’employeur comme pour le salarié, la période d’essai pourra permettre de mieux appréhender le poste et sa cohérence par rapport au profil recruté. A l'issue de la période d’essai, la décision de ne pas poursuivre le contrat pourra être à l’initiative de l’employeur ou du salarié.

Les avantages du statut cadre

Être cadre comporte plusieurs avantages. 

Sur l’aspect rémunération, le cadre sera généralement mieux payé qu’un ETAM ou un ouvrier. 

Sur l’aspect organisation du travail, le temps de travail du cadre ne se comptera plus sur une base hebdomadaire mais sur une base annuelle qui pourra être au forfait heures ou jours. Il devra travailler un certain nombre de jours ou d’heures par an afin de remplir ses obligations. Il pourra donc organiser son temps de travail en fonction des projets à mener et assurer la gestion de son service ou de son équipe le cas échéant… Normalement, le statut cadre permet plus de flexibilité dans le travail.
Selon une étude publiée par l’APEC en 2022, le salaire moyen d’un cadre en France sur cette période est de 51 000€ brut annuel. 

Sur l’aspect missions/responsabilités, le cadre aura des missions à responsabilités en revanche la partie management n’est pas systématique. Le cadre peut avoir des responsabilités sans pour autant encadrer une équipe directement. Il pourra par la suite bénéficier d’une formation afin d’acquérir les bases du management. L’emploi du temps des cadres est généralement assez chargé, il est donc préférable d’être organisé lorsqu’on est sur un poste à responsabilités. 

Sur l’aspect social/santé, les cadres peuvent bénéficier d’une mutuelle plus avantageuse que les non-cadres. De plus, les cadres cotisent à 2 régimes complémentaires de retraite, ARRCO et AGIRC.

Les inconvénients du statut cadre

Concernant le départ d’un cadre de la société, son préavis sera plus important que pour un non-cadre. Le cadre aura généralement un préavis de 3 mois alors que les non-cadres ont un préavis de 1 ou 2 mois. 

Le statut cadre ne s’acquière pas par le biais de concours ou d’examen. Il s’acquière soit avec un diplôme ou une formation supérieure ou bien avec l’expérience acquise dans un secteur. Le salarié n’est donc pas le seul décisionnaire pour obtenir le statut.

Comment devenir cadre

Pour devenir cadre, 2 accès sont possibles : l’accès direct, c’est-à-dire que le candidat va avoir un diplôme Bac+4/+5 et va donc pouvoir se positionner sur un poste de cadre. Le second accès va être la voie indirecte. Le profil sera dans ce cas sûrement promu en interne à ce statut mais le diplôme ne sera pas forcément en adéquation avec cette promotion. Le candidat pourra se mettre à jour en effectuant une VAE dans le but de valider ses acquis et donc un niveau de diplôme suffisant pour prétendre au statut de cadre. La VAE sera possible afin de valider une expérience professionnelle. 

Être cadre n’est pas une fin en soi, cependant, n’importe quelle personne peut devenir cadre si elle regroupe les critères d’accès directs ou indirects à ce statut.

Nos autres articles dédiés au recrutement et à la recherche d'emploi

Nos partenaires
A PROPOS
ESPACE CANDIDATS
LIENS UTILES
Logo CABRH

© Tous droits réservés - LE CABRH - 2023