preparer-son-entretien-dembauche

Préparer un entretien d'embauche

L’entretien d’embauche est l’une des phases du processus de recrutement. Il intervient généralement à la suite d’une candidature envoyée. Les candidatures pourront être ciblée, réponse à une offre d’emploi précise, ou bien spontanée, envoyée dans un cadre ouvert à une entreprise précise.

Après avoir postulé à une offre d’emploi, les candidats reçoivent un retour favorable ou défavorable. Il est également possible de recevoir un accusé réception indiquant un délai sous lequel si le candidat n’est pas contacté il doit considérer que sa candidature n’est pas retenue.

L’entretien d’embauche intervient donc à la suite d’un retour favorable à une candidature envoyée peu importe le type de candidature (spontanée ou ciblée). Il pourra s’effectuer en présentiel, en visioconférence ou bien téléphoniquement. Généralement au moins un entretien aura lieu en présentiel au cours d’un processus de recrutement.

Il est donc essentiel de se préparer avant de se présenter en entretien.

L’entretien d’embauche est un dialogue qui permet aux candidats et aux recruteurs de pouvoir échanger. Il permet, entre autres, d’exposer sa motivation au recruteur.

Les candidats postulants à une même offre pourront avoir des carrières différentes. Il faut donc étudier les différentes étapes de leur parcours autant sur le plan personnel que professionnel.

Face aux différentes personnalités des candidats, le recruteur doit être vigilent aux qualités intrinsèques de chacun d’eux afin qu’elles correspondent aux mieux à celles de l’équipe avec laquelle il sera amené à travailler. L’objectif est que le candidat recruté corresponde au poste mais également qu’il réussisse à s’intégrer au sein de l’équipe et au sein de l’entreprise.

Il est important de déterminer précisément en quoi vos objectifs et vos compétences professionnelles correspondent au poste à pourvoir.

Voici quelques conseils pour maximiser ses chances de réussir son entretien :

Pourquoi préparer un entretien d'embauche

L’entretien d’embauche va permettre au candidat de se présenter à son potentiel futur employeur et de lui exposer ses motivations.

Il est important de préparer cet échange afin de ne pas être pris au dépourvu le jour de l’entretien. Cela permet également de montrer au recruteur que vous vous êtes impliqué pour le poste auquel vous avez postulé ou pour l’entreprise ciblée. La préparation évitera les problèmes d’élocution comme le bégaiement, les discours désordonnés, les mots parasites (bah, euh, alors, du coup, et tout, genre, donc voilà…) mais évitera également un stress qui sera traduit par un langage corporel péjoratif (se toucher les cheveux, croiser les jambes et/ou les bras, avoir un regard fuyant, taper du pied, se ronger les ongles, faire craquer ses articulations…).

Pour les mêmes compétences et le même niveau de formation, un candidat pourra être écarté du processus s’il n’a pas préparé son entretien car l’échange ne sera pas fluide et les questions ne seront pas anticipées.

Préparer son entretien permet de fluidifier son discours, de se renseigner sur l’entreprise, le poste, les missions, le secteur d’activité… mais également d’anticiper vos réponses aux éventuelles questions du recruteur ou de préparer les questions à poser lors d'un entretien. Il faut rester attentif tout au long de l’entretien afin de ne pas poser des questions relatives à des sujets déjà abordés lors de l’entretien.

Comment préparer son entretien d'embauche

La préparation à un entretien est indispensable. Plusieurs étapes sont nécessaires :

  • Travailler son discours :

Il est important de s’entrainer à se présenter et à dialoguer notamment si vous n’avez pas l’habitude de le faire ou si vous n’avez pas passé d’entretien depuis longtemps.

Parler de soi parait simple cependant ce n’est pas une tache facile. Il faut savoir se présenter de manière concise dans un premier temps en mettant en avant les éléments les plus cohérents et en restant dynamique afin de ne pas perdre l’attention du recruteur. 
Ne vous lancez pas dans des explications trop détaillées qui pourront être hors sujet ou bien perdre l’attention du recruteur. Il faut également éviter certains mots ou certaines phrases qui sont à connotations négatives tels que : « Combien de temps durera l’entretien ? », « C'est la rémunération qui m'a décidé à postuler », « Désolé je n’ai pas eu le temps de me renseigner sur le poste/votre entreprise », « Mon ancien patron est un incompétent », « Je n’ai pas de question », « J’ai absolument besoin de ce job ! ». Dans la dernière phrase, le mot « job » peut être remplacé par le mot « travail » ou « emploi ».

  • Se renseigner sur l’entreprise :

Peu importe le contexte de la candidature (spontanée ou ciblée), il est important de se renseigner sur l’entreprise pour laquelle vous avez postulé afin d’être sûr que son activité vous intéresse mais également afin de montrer au recruteur que vous avez préparé l’entretien en vous renseignant.

  • Se renseigner sur le poste :

Dans le cas ou la candidature envoyée est ciblée, il est important de se renseigner sur les missions du poste. Pour cela, il est possible d’étudier l’annonce afin de cerner au mieux les enjeux du poste. Il est également possible de consulter d’autres offres similaires afin d’avoir une autre vision du poste et potentiellement pouvoir poser des questions au recruteurs (ex : J’ai vu sur d’autres offres similaires à la vôtre que le Chef d’équipe effectue également des missions opérationnelles sur le terrain, est ce le cas dans votre société ou bien a-t-il uniquement des fonctions managériales/de supervision ?).

Si la candidature est spontanée, ne pas hésiter à regarder les postes à pourvoir au sein de l’entreprise ou bien les postes qui pourraient vous intéresser.

  • Préparer les éléments nécessaires pour le jour de l’entretien :

Plusieurs documents peuvent vous être demandés le jour de l’entretien (un CV, la convocation d’entretien, un projet réalisé…). Il est vivement conseillé de prévoir de quoi prendre des notes. Ces notes vous permettront de pouvoir vous renseigner par la suite, de poser des questions… mais aussi de montrer au recruteur que vous êtes impliqué dans la démarche.  Vous pouvez aussi apporter vos notes que vous aurez préparé en amont de l’entretien.

L’ensemble de ces informations et de ces documents vous permettront de vous constituer un guide d’entretien et d’appréhender cet échange plus sereinement.

Connaitre son CV et sa lettre de motivation

Le jours de l’entretien, la personne qui vous reçoit se basera sur votre CV, et également sur votre lettre de motivation s’il y a, afin de conduire l’entretien.

Le recruteur connaitra généralement votre CV il est donc important que le candidat le connaisse également. Tout ce qui est écrit sur le CV doit être vrai et justifiable. C’est-à-dire que les compétences, les dates de postes, les qualités, les études… doivent être indiquées uniquement si vous pouvez le prouver. Inutile de mentir sur un CV car le recruteur s’en rendra rapidement compte, ce sont des points à considérer quand vous réalisez un cv.

Lors de certains entretiens, il peut être judicieux de ne pas calquer sa présentation sur une annonce précise. Le candidat doit certes exposer ses motivations pour un poste mais il peut également parler de son projet en général et de l’ensemble des missions qui l’intéressent même si elles ne correspondent pas toutes à l’annonce. Pour le recruteur (cabinet de recrutement ou RH au sein d’une entreprise), un même profil pourra correspondre à plusieurs opportunités à pourvoir immédiatement ou dans le futur. Pour un candidat, le fait de ne pas se cantonner uniquement à une annonce lors de sa présentation pourra lui ouvrir d’autres portes. 

Attention tout de même à ne pas être trop vague lors de votre présentation au risque de passer pour une personne indécise qui ne sait pas où elle va.

Faire des recherches sur l'entreprise qui recrute

Plusieurs façons existent pour se renseigner sur une entreprise : consulter son site internet, googliser l’entreprise afin de connaitre son actualité, consulter ses différents réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, Instagram…).
Il est important de se renseigner sur la société ou le groupe pour lequel vous postulez. Connaitre son actualité par exemple permettra de pouvoir poser des questions en rapport avec les différents projets passés, en cours ou à venir. Ce type de question montera au recruteur que vous êtes impliqué et que vous portez de l’intérêt à la société.
Pour ce faire, il suffit simplement de consulter le site internet de l’entreprise et plus particulièrement l’onglet « actualité ». Cet onglet recensera tous les articles concernant l’entreprise et ses projets. Il est également possible d’effectuer une recherche Google et d’ouvrir l’onglet « actualité ». Vous obtiendrez ainsi la liste des articles parus sur internet concernant la société ou le groupe.

Dans le cas où vous ne connaissez pas l’entreprise pour des raisons de confidentialité, renseignez-vous sur les différentes entreprises du secteur d’activité puis celles qui recrutent en ce moment afin d’avoir le plus d’information possible.

Une simple recherche peu être déterminante le jour de l’entretien.

Il faut également se renseigner sur la ou les personnes que vous allez rencontrer. Pour se renseigner sur ces personnes, vous pouvez effectuer une recherche sur Google ou bien sur LinkedIn. Les réseaux professionnels tels que LinkedIn permettront de connaitre certaines informations comme les précédents postes occupés, dans quelles entreprises ainsi que la fonction actuelle…

Eviter les questions pièges de l'entretien d'embauche

Lors d’un entretien d’embauche, plusieurs questions peuvent revenir tel que :

Pouvez-vous vous présenter ?

  • Cette question va permettre d’évaluer votre niveau de discours et votre capacité à vous structurer

Que savez-vous de nous ?

  • Cette question permet de voir si l’entretien a été préparé et la capacité à aller chercher des informations

Pourquoi souhaitez-vous quitter votre poste actuel ?

  • Il s’agit ici de déterminer la capacité du candidat à se mettre en avant ou mettre en avant son projet sans pour autant dénigrer son employeur actuel ou précédent

Quels résultats avez-vous obtenu dans vos précédentes expériences ?

  • Cette question va permettre de voir concrètement (avec des chiffres, des exemples…) l’envergure du poste, les missions et la capacité du candidat à relever un challenge

Qu’aimeriez-vous faire une fois en poste ?

  • Cette question permet d’évaluer la capacité de projection du candidat. Elle permet également d’évaluer la capacité d’intégration au sein de l’entreprise

Quels sont vos axes d’amélioration ?

  • Cette question permet d’amener la question sur les défauts et les qualités. C’est également le moment de mettre en avant vos qualités et d’être honnête sur ce qu’il vous reste à améliorer. Il ne s’agit pas de parler de défauts mais comme la question le suggère plutôt d’axes d’amélioration.

Quels sont vos moteurs professionnels ?

  • Pour cette question il s’agit de mettre en avant les éléments qui vous motive à aller travailler. Ces éléments doivent être cohérents avec le poste pour lequel vous postulez. Si vous êtes reçu en entretien dans un groupe international, ne dites pas que la dimension familiale de l’entreprise est votre moteur professionnel. L’objectif est qu’au moins un de vos moteurs professionnel soit présent dans l’entreprise. Les moteurs peuvent être financiers, organisationnels, géographiques…

Quelles sont vos prétentions salariales ?

  • Cette question doit être préparée et plusieurs critères sont à prendre en compte :
    • Le poste
    • La localisation
    • L’expérience professionnelle dans le domaine
    • Le salaire moyen proposé pour un poste similaire sur une zone géographique similaire
    • Les connaissances techniques requises …

L’objectif est d’évaluer la capacité du candidat à s’autoévaluer. Il est toujours préférable de donner une fourchette au recruteur afin de montrer une certaine flexibilité tout en posant des limites. 

Il est également préférable, lorsqu’on parle du salaire, de l’exprimer en kilos euros annuel brut (ex : 30K€ annuel brut).

Ces questions peuvent être déstabilisantes si le candidat ne les a pas préparé en amont. L’objectif de la préparation d’entretien est justement d’anticiper ces questions.

Les questions présentées ci-dessus sont non exhaustives, elles peuvent être formulées différemment, ne pas être abordées ou bien d’autres questions peuvent intervenir au cours de l’entretien. Il est propre à chaque entreprise de créer sa propre trame d’entretien.

Quelles sont les questions à poser durant un entretien

Généralement, cette partie intervient en fin d’entretien. Même si plusieurs points ont été abordés au cours de l’échange, il est important de ne pas répondre « Non » à la question « Avez-vous des questions ? ». Cette réponse est fermée et pourra vous désavantager dans la suite du processus.

Idéalement, il faudrait poser au moins 1 question au recruteur. Cette question pourra avoir été préparée en amont ou bien naître au cours de l’entretien. Cependant, il ne faut pas poser une question à laquelle la réponse a été donnée au cours de l’échange.

Si vous n’avez aucune question il ne faut pas hésiter à reprendre une information déjà donnée afin de la valider à nouveau. Cette reprise montrera au recruteur que vous avez été attentif aux informations qu’il vous a transmises.
Exemple de réponse à la question « Avez-vous des questions ? » : « Je n’ai pas spécialement de question, l’entretien m’a semblé complet. Nous avons pu parler des missions, de l’activité ainsi que de la date de prise de poste qui serait à compter du mois de mai 20XX c’est bien ça ? »

Ce qu’il faut retenir de cet article est qu’un entretien d’embauche ne s’improvise pas mais se prépare en amont. Certaines étapes présentées ci-dessus vous permettront de préparer au mieux votre entretien.

A l’issue d’un entretien, ne pas oublier de remercier le recruteur de vive voix pour le temps. Il est également possible d’envoyer un mail de remerciement par la suite à la personne qui vous a reçu. Ce mail pourra être composé de la manière suivante :

  • En objet : votre nom et prénom, la date de l’entretien ainsi que le poste
  • Le premier paragraphe du mail sera composé des remerciements pour l’accueil, pour le temps et pour la qualité des informations fournies
  • Dans le second paragraphe vous pourrez renouveler votre motivation en précisant le nom de la société ainsi que le poste. N’hésitez pas à rappeler un ou plusieurs éléments qui semblaient important pour le recruteur au cours de l’entretien. Ce rappel permettra de montrer au recruteur que vous avez bien compris les enjeux et les missions du poste.
  • Enfin, le dernier paragraphe peut permettre d’inviter le recruteur à revenir vers vous s’il a besoin d’information supplémentaire. Vous pouvez également rajouter une phrase lui indiquant que vous attendez activement de ses nouvelles. Ne pas hésiter à rappeler la date à partir de laquelle il est censé revenir vers vous s’il en a parlé lors de l’entretien. (Exemple : « Dans l’attente de vos nouvelles à compter du XX/XX/XXXX, n’hésitez pas à revenir vers moi si vous avez besoin de plus d’information. »).

Nos autres articles dédiés au recrutement et à la recherche d'emploi

Nos partenaires
DBCOM
Logo eskimoz
Linkedin
Hello Work
Jobijoba
A PROPOS
ESPACE CANDIDATS
LIENS UTILES
Logo CABRH

© Tous droits réservés - LE CABRH - 2022