Skip to main content

Le métier de l’économiste de la construction

Acteur clé dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, l’économiste de la construction intervient à différents niveaux d’un projet de construction. Essentiellement garant du budget alloué par le client, l’expert veille aussi à la qualité et à la conformité des ouvrages. Missions, formations, salaire et perspective de carrière, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’économiste de la construction.

Les missions de l’économiste de la construction

L’économiste de la construction intervient à plusieurs étapes clés d’un projet de construction ou de rénovation. Pendant la phase d’avant-projet, il est responsable de déterminer le coût global de l’ouvrage. Pour cela, il est à mener à :

  • étudier les propositions des fournisseurs et négocier les tarifs des matériaux ;

  • établir les devis détaillés et le cahier des charges des projets ;

  • participer au montage financier en évaluant les coûts de la main-d’œuvre, du matériel, et des matériaux.

Durant la phase de réalisation du chantier, l’économiste de la construction continue d’exercer un rôle essentiel en veillant au respect du budget initial. Ses tâches incluent :

  • le contrôle des coûts ;

  • l’élaboration de plannings d’intervention des équipes ;

  • l’approvisionnement en matériaux et la mise à disposition des équipements nécessaires afin de garantir la continuité des travaux.

Pour exercer le métier d’économiste de la construction, la capacité à effectuer des calculs précis et à respecter les budgets est fondamentale. Une solide compétence dans l’utilisation des logiciels de chiffrage et de planification est indispensable pour gérer efficacement les coûts et les délais. Par ailleurs, le métier exige une bonne connaissance de la législation relative aux matériaux et aux normes de construction. L’économiste de la construction doit également avoir des bases en architecture qui lui permettent de garantir la conformité des projets.

Le salaire de l’économiste de la construction

Un économiste de la construction peut prétendre à un salaire brut annuel compris entre 36 000 et 42 000 euros. Cette fourchette salariale varie selon le nombre d’années d’expérience, mais aussi, le secteur géographique, la taille de l’entreprise et la complexité des projets auxquels participe l’expert. La variation de rémunération de l’économiste de construction est aussi tributaire des éventuels avantages proposés par son entreprise : véhicule de fonction, chèques de restauration, chèques vacances, ou encore le matériel informatique.

Formation pour devenir économiste de la construction

Pour devenir économiste de la construction, plusieurs parcours de formation sont possibles. Le métier est accessible dès le niveau Bac + 2 :

  • BTS Études et économie de la construction ;

  • DUT Génie civil avec une option construction durable.

Après l’obtention d’un BTS ou d’un DUT, vous avez la possibilité de poursuivre votre formation en préparant une licence professionnelle spécialisée dans les métiers du BTP. Si vous souhaitez compléter vos compétences théoriques, vous pouvez opter pour des niveaux Bac + 5. Ces formations vous préparent à des postes de cadres. Parmi les diplômes les plus demandés par les recruteurs sur le marché du travail, on retrouve notamment :

  • le Master en Génie civil ;

  • un diplôme d’une école d’ingénieur orienté vers les métiers de l’ingénierie de la construction.

Par ailleurs, en parallèle de vos années de formation, vous pouvez développer des compétences personnelles qui vous permettront d’exercer votre métier d’économiste de la construction. Parmi ces aptitudes, la capacité d’analyse est indispensable. Mais aussi, vous pouvez travailler vos habiletés d’organisation qui vous permettent de gérer efficacement les données, les documents et les échéances.

Perspectives d’évolution

À l’issue de 10 à 15 d’années d’expérience, l’économiste de la construction peut évoluer vers diverses voies professionnelles.

Par exemple, vous pouvez évoluer vers un poste de directeur technique du BTP. Dans ce cadre, vous avez la responsabilité de superviser les aspects techniques des projets de construction. Ainsi, vous êtes impliqué dans la gestion des équipes d’ingénieurs et de techniciens, la planification des travaux, le contrôle de la qualité, le respect des normes de sécurité et l’optimisation des ressources.

Une autre voie d’évolution du métier d’économiste de la construction est le métier de conseil aux architectes. Dans ce poste, votre mission consiste à offrir des services de conseils spécialisés aux professionnels de l’architecture. Dans cette optique, vous aidez les architectes à résoudre des questions complexes liées à la conception, à la réglementation et à la gestion de projets. Votre expertise peut ainsi contribuer à optimiser la qualité, la durabilité et la conformité des projets architecturaux, tout en tenant compte des contraintes budgétaires et environnementales.

Nos dernières offres du secteur métier

Voir plus

Assistant(e) technique et administrative - F/H

REF : ATA-2901-13
Aix-en-ProvenceCDIA partir de 30k

Le CabRH recrute pour son client, un(e) assistant(e) technique et administrative...

Voir plus

Ingénieur commercial géotechnique - F/H

REF : ICG-1101-13
NiceCDISelon profil

Le CabRH recrute pour son client, un Ingénieur commercial géotechnique F/H sur l...

Voir plus

Dessinateur - Projeteur - F/H

REF : DESS0424
Saint-Romain-de-ColboscCDI30 à 36 k€ brut annuel

Dessinateur projeteur H/F – CDI – Saint-Romain-De-Colbosc (76) BTP – Etudes – Co...

Fiche métier d'Économiste de la construction: fonction, compétences et salaire
Découvrez tous les aspects du métier d'économiste de la construction et les différentes compétences à maîtriser ainsi que les formations pour le devenir.