La finance et la gestion d'entreprise

Les métiers de la finance et de la gestion d’entreprise sont stratégiques et aident à prendre les bonnes décisions. Ils regroupent l’ensemble des activités liées à la recherche de capitaux dans le but d’effectuer une opération économique et participent à construire des prévisions annuelles à l’aide de tableaux de bord et de suivi pour conseiller et orienter la direction dans ses décisions. En effet, ces métiers exigent une parfaite connaissance de la société et des évolutions du marché.


Contrôle de gestion

Les qualités pour travailler dans le contrôle de gestion

1/ Rigueur et méthode

Un contrôleur de gestion travaille avec des données financières complexes et nombreuses. Aussi, il doit savoir manier les chiffres pour les analyser. Il doit être en mesure de gérer la comptabilité analytique et la comptabilité générale.

Son travail consiste en l’analyse des données d'une situation, en passant par la définition et le suivi d'indicateurs pertinents jusqu’à la formalisation de rapports.

2/ Aisance relationnelle

Un contrôleur de gestion est en contact permanent avec tous les services de son entreprise, c’est une coopération transversale. Il doit avoir d'excellentes qualités humaines. En effet, parfois il est nécessaire de jongler entre diplomatie et fermeté pour obtenir les réponses ou les chiffres indispensables à la réalisation de sa mission.

3/ Fiabilité

Le contrôleur de gestion a accès à l'ensemble des données confidentielles de son entreprise.

4/ Gestion du stress

Notamment lors des périodes de bilan comptable, le contrôleur de gestion est amené à avoir un gros volume de travail.

5/ Curiosité

Il doit disposer d'une curiosité intellectuelle pour tout ce qui a trait aux domaines économique et comptable afin d’être toujours en alerte sur les évolutions de son métier.

Les compétences techniques

  • Maitrise d’un ERP et des normes IFRS.
  • Maitrise des outils informatiques.
  • Analyse des données d'une situation : anomalies de restitution de données, cohérence des données restituées.
  • Calcul des budgets prévisionnels et des retours sur investissements.
  • Définition et mise en œuvre d'une procédure et des indicateurs de contrôle et de suivi.
  • Maitrise de l’anglais si l’entreprise intervient à l’internationale.

Direction administrative et financière

Les qualités du Directeur Administratif et Financier

1/ L’anticipation

Le directeur des finances doit effectuer les prévisions les plus fiables possibles pour ne jamais être pris au dépourvu. Il doit réussir à anticiper et planifier ses actions par rapport à l’avenir par le biais de projections chiffrées. Ces projections doivent être alignées sur les directives du CEO et l’état de santé de l’entreprise.

Il est important pour lui de mettre en place une analyse stratégique et efficace de la situation et de son travail au sein de l’entreprise.

2/ Une aisance relationnelle et une bonne communication

La direction financière est référente sur de nombreux sujets, elle doit donc savoir expliquer son langage à ses interlocuteurs. La réussite de son métier est collective et passe par l’échange.

Sens de l'écoute, aisance à l'oral, capacité à convaincre et à diriger sont essentiels dans ce métier

3/ Une rigueur et un contrôle

Lorsque les risques augmentent, il faut vérifier à chaque instant qu’il n’y a pas de dérive, en mettant en place un bon contrôle interne et de plus en plus d’audits. Le directeur financier doit s’assurer qu’il n’y a pas de dysfonctionnements dans les procédures.

Le métier d’un directeur financier est le respect strict des règles établies et de l’environnement. Rigueur et respect doivent se conjuguer pour assurer la transparence et la qualité de la communication financière.

4/ Une vision stratégique

Le DAF (directeur administratif et financier) ou RAF (responsable administratif et financier) doit réussir à identifier rapidement les besoins d’une entreprise pour lui garantir un accompagnement et superviser sa gestion financière efficacement.

Un directeur financier a pour mission principale de créer un cadre sécurisant pour que l’entreprise puisse se développer.

Les compétences techniques

  • Connaissances transversales : finance, comptabilité, droit social et des affaires, fiscalité, audit, contrôle de gestion.
  • Management transversal et hiérarchique des équipes.
  • La maitrise de l’intelligence artificielle (IA) et des datas.
  • Prise en compte du capital humain dans ses prévisions.
  • Maitrise de l’anglais indispensable.

Ressources humaines

Les qualités pour travailler dans les ressources humaines

1/Sens du relationnel

Le directeur des ressources humaines (DRH) ou le responsable des ressources humaines (RRH) est le premier responsable de la partie coordination, développement et gestion du personnel. Il doit savoir gérer une politique RH globale et donc l’accroissement éventuel du nombre de collaborateurs.

De plus, dans une PME, le responsable ressources humaines assure la globalité des problématiques RH. Il travaille donc au coude-à-coude avec la direction financière ou la direction générale.

2/ Être tourné vers l’humain

Un bon directeur ou responsable RH, recrute, forme et fait progresser ses collaborateurs et la société. Pour qu’une entreprise puisse donner le meilleur d’elle-même et fonctionner dans les meilleures conditions, le capital humain est une condition essentielle à la bonne réalisation des objectifs à atteindre. C’est là que le DRH élabore une stratégie RH pour apporter un capital humain performant, efficace et fiable.

De plus, il est en charge de la stratégie de formation des collaborateurs et de l’élaboration du plan de formation.

3/ Discipline et organisation

Un RRH doit savoir gérer son temps et prévoir ses journées de manière à faire face à des situations inattendues. En effet, le responsable RH doit avoir une confiance absolue en son équipe pour déléguer et motiver.

4/ Être orienté vers les résultats et les enjeux de l’entreprise

Excellents stratèges, les bons responsables RH connaissent suffisamment l’entreprise dans laquelle ils évoluent ainsi que sa vision à terme pour prendre les décisions adéquates. Ils n’ont pas peur de prendre des décisions difficiles si c’est pour le bien-être de leur entreprise. Ils ont toujours en tête la réalisation d’objectifs.

Les compétences techniques

  • Connaissance des nouvelles normes et règles en matière de RH : obligations légales, droit du travail, veille juridique.
  • Notions avancées de droit social et de management des organisations.
  • Maitrise des outils informatiques.
  • Connaissances approfondies en : formation (OPCA), GPEC (évaluation, mobilité), recrutement, droit social.
  • Maitrise de l’anglais si l’entreprise intervient à l’internationale.

Candidat ? Le CabRH vous accompagne dans votre projet recrutement, contactez-nous

Nos partenaires

DBCOM
Indeed
Linkedin
Hello Work
Jobijoba
Optioncarriere

© Tous droits réservés - LE CABRH - 2021