Les fonctions techniques de travaux

Les fonctions techniques de travaux sont des postes qui évoluent sur un marché porteur qui recrute beaucoup. Ces métiers justifient de compétences techniques très pointues dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. En effet, le secteur du BTP s’articule autour de 3 grandes fonctions : la maîtrise d'ouvrage, la maîtrise d'œuvre et l’exécution. De plus, il se distingue par plusieurs spécialisations : le gros œuvre, le second œuvre et le TCE (Tous Corps d'État) et les TP (Travaux Publics) et VRD (Voiries et Réseaux Divers). Toutes ces connaissances sont indispensables dans les différents métiers pour l'aboutissement des projets à mener.


Direction des Travaux

Les qualités pour travailler comme directeur de travaux

1/ Leadership

Le directeur de travaux est l'interlocuteur privilégié du maître d'œuvre et assure l'interface entre le chantier, les clients, les fournisseurs et la hiérarchie de l'entreprise.

Il doit également être un bon manager pour gérer au mieux ses équipes. Le management des équipes doit tenir une place prépondérante dans le quotidien du directeur de travaux. Ce leadership se justifie par le fait que le directeur de travaux connaît bien les problématiques et les difficultés du terrain. En effet, il a très souvent été lui-même chef de chantier et conducteur de travaux.

2/ Organisation

Le directeur de travaux est sur tous les fronts. Il doit faire en sorte de tenir les délais, de respecter le budget tout en garantissant une qualité au client. Il est présent à chaque phase du chantier : lors du déroulement, de la réponse à l'appel d'offres en passant par la réception des travaux par le client. Pour cela il doit faire preuve d’une organisation hors pair pour mener à bien le projet du début à la fin.

3/ Anticipation

Le directeur de travaux intervient bien en amont lors de l’étude du projet. Il doit estimer les coûts et le budget prévisionnel du chantier, mais aussi la faisabilité technique du projet au regard du cahier des charges.

Enfin, il doit veiller à la disponibilité des ressources, c’est-à-dire l’affectation des équipes, mais aussi l’investissement en matériel.

Face à toutes ces problématiques économiques et logistiques, le directeur de travaux doit savoir anticiper pour la réussite du projet. 

Les compétences techniques

  • Connaissance des normes de la construction, des constructions durables (Éco Constructions), des techniques d'amélioration énergétique des bâtiments.
  • Connaissance des normes, standards et procédures QHSE.
  • Maitrise des logiciels de bureautique (traitement de texte, tableur, présentation,…).
  • Maitrise des logiciels de gestion (gestion de planning, gestion des stocks, estimations, CRM, ATS,…).
  • Maitrise du Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP), du Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP).
  • Connaissances techniques en résistance des matériaux (RDM), enstructures, en topographie et en métrage (surfaces & volumes).
  • En fonction de sa spécialité : maîtrise du GO, TCE, VRD, TP.

Conduite de Travaux

Les qualités pour travailler comme conducteur de travaux

1/ Organisation et sens des responsabilités

Le conducteur des travaux est chargé de la coordination du chantier. C'est-à-dire qu’il doit préparer les éléments nécessaires à la mise en route du chantier en amont. Il assiste le directeur des travaux dans les réponses aux appels d’offres, les dossiers techniques et les études techniques (plans d’architecte, rapports d’étude, budget prévisionnel). Le conducteur de travaux doit également effectuer toutes les demandes d’autorisation et sélectionner les fournisseurs.

De plus, il s’occupe de la planification de son chantier. Il organise tous les postes de travail, vérifie les plans d’exécution des entreprises. Il veille aussi aux normes de sécurité, respecte le budget et fixe les objectifs des chefs de chantier.

En tant que coordinateur, le conducteur de travaux devra faire preuve d’une grande capacité d’organisation et de rigueur.

2/ Anticipation et réactivité

Le conducteur de travaux doit savoir faire face aux imprévus et aux aléas. Il devra donc faire preuve d’une grande anticipation envers les problèmes matériels et humains mais aussi d’une réactivité pour s'adapter aux aléas : une commande non reçue, une erreur de métrage, des incidents matériels, un budget dépassé, des retards, des ouvriers non présents,…

3/ Leadership

Son métier l'amène à diriger des équipes, traiter avec des partenaires extérieurs, négocier avec des fournisseurs, faire des rapports à ses supérieurs,… Le conducteur de travaux dispose d’une autorité grâce à son expertise métier. Il doit donc connaître tous les corps de métier qui l'entourent et avoir des compétences techniques solides. 

Les compétences techniques

  • Connaissance des normes de la construction, des constructions durables (Éco Constructions), des techniques d'amélioration énergétique des bâtiments.
  • Maitrise des règles d'intervention sur réseaux de distribution.
  • Maitrise des normes QHSE (ISO 9000, 140001).
  • Connaissances en droit de l'urbanisme et de la construction.
  • Maitrise du Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP), du Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP).
  • Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO).
  • Connaissances en gestion afin d’assurer un suivi et des maîtrises d’œuvre et maîtrises d’ouvrage (gestion de planning, gestion des stocks, estimations, CRM, ATS,…).
  • Connaissances techniques en résistance des matériaux (RDM), en structures, en topographie et en métrage (surfaces & volumes).
  • En fonction de sa spécialité : maîtrise du GO, TCE, VRD, TP.

Gestion de chantier

Les qualités pour travailler comme chef de chantier

1/ Persévérance

Le chef de chantier doit être déterminé à lutter contre les imprévus humains et techniques. En effet, au quotidien, il doit gérer des problèmes de livraison qui l'obligent à composer avec d’autres machines ou à faire appel à d’autres entreprises et il doit gérer des intempéries qui l'obligent à réorganiser le planning.

Il doit éviter au maximum tout problème qui causera du retard dans la livraison du chantier ou une augmentation du bugdet.

2/ Organisation et supervision

Le chef de chantier veille au bon déroulement de son chantier, il est responsable des délais et de la qualité des travaux effectués.

Pour cela, il est constamment présent sur le terrain pour s’assurer de l’approvisionnement des machines et matériaux, de la présence des ouvriers, du respect des règles de sécurité et ce, en respectant scrupuleusement les délais et contraintes budgétaires. En effet, tout retard et tout dépassement de budget doit être évité ou limité.

Il est le relai entre le conducteur de travaux et le terrain.

3/ Qualités relationnelles

Le chef de chantier doit animer son équipe, en effet, il est responsable d’une équipe de compagnons et d'ouvriers. Il va devoir diriger, coordonner leurs activités, distribuer les tâches, surveiller et intervenir en cas de besoin. Pour faciliter cette mission globale de coordination et de surveillance, le chef de chantier doit être un meneur d’hommes reconnu (grâce à son expertise dans les métiers du bâtiment).

Le management est donc une partie importante pour écouter, trouver des consensus et recadrer si besoin.

Les compétences techniques

  • Connaissances techniques en résistance des matériaux (RDM), en structures et en topographie.
  • Maitrise des techniques du bâtiment : implantations, VRD, fondations, terrassement, finitions.
  • En fonction de sa spécialité : maîtrise du GO, TCE, VRD, TP.
  • Maitrise des techniques de management.

Candidat ? Le CabRH vous accompagne dans votre projet recrutement, contactez-nous

Nos partenaires

© Tous droits réservés - LE CABRH - 2020